10 novembre 2017 ~ 0 Commentaire

Séminaire de Thérapie sociale
 Cap-Haïtien,1er et 2 novembre 2017


Séminaire de Thérapie sociale

Cap-Haïtien,1er et 2 novembre 2017
Rapport de formation
Préparé par Mme Yanique Ambroise

Séminaire de Thérapie sociale
 Cap-Haïtien,1er et 2 novembre 2017 jules-agir13-900x671

 

 

Thème: « Comprendre la violence
et ses effets pour agir »

• Contexte
Dans le cadre de l’accompagnement de l’Organisation Dire et Agir au Centre Haïtien de Recherches et de Développement (CHRD), un atelier de formation a été mis sur pied au Cap-Haïtien au profit de professionnels de la santé, de l’éducation, des sciences sociales, …

Cet atelier d’une durée de 2 jours a réuni un total de 18 participants sur le thème « Comprendre la violence et ses effets pour agir »

Méthodologie

    • Discussion
    • Travaux en petits groupes/restitution
    • Témoignages

Participants.

  • Informaticien: 1  – homme
  • Educatrice/Enseignant: 3  – 2 femmes 1 homme
  • Sociologue: 2 – hommes
  • Psychologue: 1 – homme
  • Agronome: 1 – homme
  • Infirmières. 5  – femmes
  • Technologiste: 1 -  femme
  • Administrateur: 1 – homme
  • Juriste: 1 – homme
  • Ingénieur: 1 – homme
  • Total:  18 personnes – 8 femmes et 10 hommes

Déroulement de la formation
1 ère journée : 1er novembre 2017
 (18 participants)

1er jour: 1er novembre 2017 – Temps pluvieux – Forte pluie

La séance a débuté à 10 heures par les mots de bienvenue de l’organisateur, la définition des règles :

Confidentialité
Engagement de participation
Liberté de participation

IMG_7202
IMG_7213IMG_7218

Portables sous silence sauf aux pauses
Encourager la prise de parole en groupe par le silence et le retrait des autres.
Pour introduire le thème, une définition du thème thérapie sociale a été proposée (cf module de formation), puis on est passé aux exercices

  • Exercice 1 en groupes:

IMG_7197

3 personnes qui ne se connaissent pas se mettent en petits groupes.
dans chaque groupe, une personne se désigne pour rendre compte au grand groupe.
chaque personne du groupe s’exprime

Question:
Lorsqu’on évoque le terme “violence” qu’est-ce qui vous vient à l’esprit personnellement, une situation, un cadre (travail, maison)

 

• Réponses des groupes:

-  Groupe 1
Genre de musique qui incite à la violence “RABODAY”: parole, façon de danser, vulgaire = violence sexiste obcène
Violence de genre
La misère (en tant que telle et aussi comme source de violence)
Violence institutionelle

Groupe 2
Agresseur # victime;
La violence entraine la peur, détruit la paix, intolérance, non acceptation de l’autre;
Violence dans le regard, dans le silence;
(Ne sommes nous pas tous violents?);
Le niveau de violence peut dépendre du niveau d’éducation

Groupe 3

Violence = rapport de force entre celui qui se croit fort et celui qui se croit faible
Violence se trouve dans toutes situations
Violence ne tient compte, ni du sexe, ni de l’age, ni du niveau de culture académique
Violence = atteinte à la dignité de la personne humaine
Extrême pauvreté, chômage, misère=source de violence

Groupe 4

Le terme violence fait référence à une situation créée par une personne ou un groupe
Violence scolaire: verbale, non verbale, corporelle de la part des enseignants, des autres enfants
Violence subie influence le comportement futur de l’enfant (et modifie même les gènes d’après Alain)
Des définitions classiques ont été proposées (cf module de formation)

La discussion s’est engagée autour d’un contrat pour définir le thème  de la formation : Par quel aspect aborder le problème et en vue de quoi ?

Diverses propositions ont été faites.

Agir contre la violence
Aller du général au particulier
Actions contre la violence
Mieux comprendre les situations de violence pour mieux la combattre et en atténuer les effets
“celui qui subit la violence ne parle pas”
Est qu’il y a quelque chose de positif pour l’agresseur et à quelles fins?

 

Existe t-il un autre moyen de combattre la violence oppressive que par la violence défensive?

Comprendre les situations de violence pour mieux la combattre/combattre ses effets
Identifier sources, causes
Identifier les comportements violents, car souvent les victimes n’en sont  pas conscientes
Finalement, l’équipe s’est arrêtée sur le thème « Comprendre la violence et ses effets pour agir ».

Exercice 2 en groupes:

Quand est-ce que j’ai été violent la dernière fois et comment? Le groupe devait partager une situation où il a été acteur de violence.
Chaque groupe a presenté une situation.
Puis les intervenants ont presenté les quatre formes de violence (cf module de formation) et la journée a pris fin a 4:00

2ème journée : 2 novembre 2017
 (18 participants)– Temps pluvieux

Ce jour, la séance a débuté un peu plus tot à 9:00 heures avec le troisième exercice.

Exercice 3: entre trois personnes: un parleur, un accompagnateur, un observateur

Le parleur, la parleuse choisit une situation de violence subie personnellement et l’expose à l’accompagnateur qui le guide dans son exposé. L’observateur observe et prend des notes. (cf texte formation)

Travail des groupes:

un exemple d’ABANDON (indifférence)
un exemple de MALTRAITANCE (menaces)
Un autre exemple d’ABANDON (rejeté)
Un exemple de culpabilisation
Enchainement avec la présentation de la définition de “Traumatisme” et des différentes réactions post traumatiques: niveau physique, niveau psychique, long terme (cf texte formation)

IMG_7207

Exercice 4, en groupe: Regards vers le futur:

Avez-vous envie de vous engager dans un groupe pluridisciplinaire avec un calendrier de rencontres?
Quels thèmes seraient prioritaires?
Y aurait-il du sens à travailler en sous groupes sur des thèmes différents.

Réponses des groupes

Oui. Certains en ont déjà fait l’expérience avec le Centre Haitien de recherches et de Développement (CHRD)
Oui. L’envie de participer et de nous engager dans un groupe pluridisciplinaire avec un calendrier de rencontre est positif car ce sera le point de départ pour dénuder la violence sous toutes ses formes
Nous sommes disposés à nous engager dans un groupe pluridisciplinaire pour agir, avec des rencontres mensuelles
Thèmes prioritaires:
Combattre la violence dans ses différents aspects:
Violence à la maison
Violence dans les établissements scolaires
Violence dans les établissements sanitaires et autres
(chacun doit travailler dans le domaine qui le concerne)
Violence scolaire
Violence conjuguale
Violence sociale
Violences basées sur le genre
Violences en milieu familial
Oui
oui, parce que l’apport de chacun sera un outil nécessaire pour construire l’édifice visé
Nous supposons que cela peut être enrichissant de travailler en sous groupes

Evaluation de la formation

Base: Chaque participant/e évalue chaque thème proposé sur une échelle variant de 1 à 100.

DireAgirDip1

Organisation de la formation: 90 % satisfaisant
Environnement: 89% satisfaisant
La méthodologie 100% satisfaisant
Les intervenants: 99% satisfaisant

En conclusion, la formation a été largement appréciée, les participants sont sortis satisfaits.

 

 IMG_7213 IMG_7211

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Keep in Touch |
Thierry ROBERT |
Queerasse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Suicide Assiste
| Danza
| Lecoindubonsens